N’oublions jamais que le Lok Yiu Wing Chun n’est pas un art martial de spectacle ou de démonstration. C’est un vrai style de kung fu de combat de rue armé pour résoudre tout scénario réel d’attaque physique.

On touche du doigt l’aspect le plus fascinant du style : selon ce qui vient d’être dit, le Wing Chun peut être appliqué par tout le monde, sans considération de l’âge ou du sexe. Il donne à chaque étudiant la chance de découvrir, développer et tirer parti de son potentiel physique et spirituel. Bien entendu, plus une personne s’entraîne régulièrement, plus elle approfondit sa connaissance et parfait ses capacités. La perfection ne peut jamais être atteinte alors que chacun y aspire en permanence, telle est la leçon la plus importante du Lok Yiu Wing Chun : il ne cesse de nous apprendre quelque chose de neuf en visant à obtenir le meilleur du corps humain.

Tel que transmis par le Grand Maître Yip Man, le système du Wing Chun est
composé de 3 formes à main nue : SIU LIM TAU, CHAM KIU, BIU TZE. Les 6 autres formes sont armées : il y a la forme du mannequin de bois, le bâton long et les doubles lames ou couteaux papillons. Les trois premières formes sont les plus importantes :

SIU LIM TAU : “La petite idée pour débuter” s’exerce tout le long de la vie du pratiquant. C’est la source de l’art dont dépendent toutes les autres formes. Elle est la base du système sur laquelle on revient toujours.

CHAM KIU : cette forme se concentre sur la coordination des mouvements de la masse corporelle et les techniques d’entrées pour « combler le fossé » entre le pratiquant et son adversaire dans le but de se déplacer pour perturber sa structure et son équilibre. Elle prolonge ce qui a été appris dans la première forme et offre un plus large éventail de mouvements. Elle enseigne aussi des méthodes pour retrouver son équilibre central lorsque la structure issue de Siu Nim Tao a été compromise.

BIU TZE : elle est composée de techniques à très courtes et très longues portées, de coups de pied bas, des balayages et “des techniques d’urgences” pour contre-attaquer lorsque la structure et la ligne médiane sont gravement compromises, par-exemple en cas de blessure. Elle unifie les 3 formes apprises jusqu’ici séparément et enseigne comment renverser la vapeur en cas de désavantage.